Front Populaire Ivoirien | Christine Konan aux femmes Gouro de Koumassi : «Ensemble, nous allons gagner »
Christine Konan aux femmes Gouro de Koumassi : «Ensemble, nous allons gagner »

La candidate du Front populaire ivoirien (FPI) aux législatives à Koumassi, Christine Konan, tisse à pas accélérés sa toile. Très régulière sur le terrain, elle était, samedi dernier, à Koumassi Campement où elle a animé un meeting avec les femmes Gouro de ce sous-quartier. Organisées en association et tontine dénommée Sagesse, elles l’ont choisie comme marraine pour leur sortie officielle. Musique et danse Zaouli, à l’accueil, la candidate du FPI s’est fondue dans le moule festif.
«Les femmes Gouro font la fierté de la Côte d’Ivoire en matière de commerce. Vous démontrez que ce que femme veut, Dieu le veut. Je suis contente que vous ayez un peu d’argent pour travailler sans avoir à aller voir quelqu’un ou à prendre crédit quelque part», les a-t-elle félicitées.
Christine Konan leur a rappelé qu’elle-même a une grande expérience dans l’organisation des femmes pour le déploiement de projets à forte valeur ajoutée. Car, en son temps, son ONG Yénian a fait la preuve de sa capacité à soutenir les femmes à se prendre en charge. «Celle que vous avez en face de vous travaille beaucoup avec les femmes, surtout les femmes qui ont envie de travailler parce qu’il y en a qui n’ont pas envie de travailler, qui aiment la facilité. A partir d’aujourd’hui, considérez que votre marraine que je suis, va vous aider à monter progressivement en grade», a-t-elle souligné.
Le dire, selon elle, ce n’est pas tomber dans la démagogie. «Certains peuvent penser que c’est parce que les élections approchent. Non ! Pour ceux qui me connaissent, ce que je dis, c’est ce que je fais. Je ne parle jamais de ce que je ne peux pas faire. On va travailler ensemble dans les domaines que je maîtrise le plus. D’ailleurs, avant la fin du mois, en relation avec votre présidente Tahé Lou, nous allons commencer ce travail. Et vous verrez le résultat», a-t-elle promis.
Toutefois, a fait remarquer l’ancienne Secrétaire générale adjointe du gouvernement sous Laurent Gbagbo, «le travail nous sera plus facile, à nous tous, si la sagesse, comme le porte votre association-tontine, habite les femmes, les jeunes et les hommes de Campement pour faire de moi votre députée, car, je vous le dis, je suis candidate aux législatives à Koumassi».
A cette annonce, la fête reprend avec la musique et la danse Zaouli pour exprimer l’adhésion totale des femmes qui étaient accompagnées de leurs hommes. «L’heure qui arrive, c’est nous-mêmes notre bonheur à tous qu’on cherche. Et si moi, femme je suis députée, c’est pour que Koumassi prenne son envol. Les élections, c’est le 18 décembre. Donc, dites à vos sœurs, vos maris et vos enfants de se mobiliser et qu’on gagne ensemble pour notre bonheur à tous», a terminé celle que les femmes Gouro de Koumassi Campement considèrent déjà comme élue.

Source : Notre Voie
Bruno Kouadio