Front Populaire Ivoirien | Législatives 2016 / Rencontre avec la communauté bété de Dimbokro
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Vie des fédérations » Législatives 2016 / Rencontre avec la communauté bété de Dimbokro
Législatives 2016 / Rencontre avec la communauté bété de Dimbokro

Législatives 2016

Jean K. Bonin, Secrétaire Général Adjoint chargé de la Communication et Coordonateur Général des élections législatives du 18 décembre 2016 a échangé avec la communauté Bété de Dimbokro le 12 décembre 2016.

"Frères de l'ouest, vous êtes les principaux animateurs de la fronde ici à Dimbokro, en pays Baoulé. Cela me fend le cœur de constater qu'après tout le travail d'implantation du parti que nous avons abattu ici, ce soient vous, Bétés, qui aujourd'hui demandiez à des Baoulés de ne pas sortir pour voter les candidats du FPI. C'est le monde à l'envers".

"Je ne sais pas ce qui se passe en pays Bété mais sachez qu'à chaque fois qu'en pays Baoulé vous dénigrez AFFI c'est un militant du FPI que vous jetez dans les bras du PDCI ou du RDR".

"Mon nom Kouadio me prédisposait à militer au PDCI, tout comme 80% des membres de ma délégation ici présente, tout comme Minata Traoré qui aurait pu être au RDR. Aujourd'hui, ce sont les Traoré, Kouassi, Yao, Kouadio, Kouamé qui vous supplient de voter pour le FPI. Si le FPI meurt ce ne sera pas à cause du RHDP mais en raison de votre méchanceté et votre aveuglement".

" Pierre Godé affronte Guikahué du PDCI dans le Guebié, il me dit que certains de vos frères FPI de là-bas font campagne contre lui et pour le candidat du PDCI. Quel avantage tirez-vous de l'élection des candidats du RDR ou du PDCI, ceux-là même qui ont extradé Gbagbo à la CPI".

"Guillaume Liby m'informe qu'à Guiberoua vos frères passent de villages en villages pour demander à vos parents de ne pas voter les candidats avec les deux doigts. En quoi l'échec des candidats du FPI et donc le succès de ceux du RHDP est une victoire pour vous?"

"Apo Agnès Aye-monnet aussi m'apprend que chez elle, au pays Attié, des camarades se réclamant du FPI sillonnent les hameaux pour demander à nos militants de ne pas voter. Cette stratégie de la terre brûlée ne profite qu'aux candidats du RHDP".

"Au fait, qu'avez-vous perdu de plus que nous autres dans cette crise de 2011 ? Ma résidence ici à Dimbokro a été entièrement pillée. J'ai perdu mon poste de Directeur Général Adjoint de l'Anaré, j'ai été en exil, ma famille est disloquée. Vous autres ici présents qu'avez-vous perdu ? Gbagbo ? Il n'appartient qu'aux Bétés ?".

"Frères de l'ouest, j'ai mon franc-parler, il peut vous heurter. Si c'est le cas, alors je vous présente toutes mes excuses. Mais sachez que c'est un homme profondément blessé par vos inconséquences qui s'adresse aujourd'hui à vous".