Front Populaire Ivoirien | Avant les législatives du 18 décembre : Affi et le FPI obtiennent un soutien de taille
Actualités » Vie des fédérations » Avant les législatives du 18 décembre : Affi et le FPI obtiennent un soutien de taille
Avant les législatives du 18 décembre : Affi et le FPI obtiennent un soutien de taille

Il doit être un homme heureux actuellement. Pascal Affi N’Guessan, c’est de lui qu’il s’agit, a eu le nez creux pour n’avoir pas opté pour la politique de la chaise vide. Chaque jour qui passe, les soutiens en sa faveur se multiplient.

Samedi dernier, plusieurs ex-responsables de parlements et agoras réunis au sein de l’Alliance Patriotique pour la sauvegarde de la démocratie ont pris le pari de sensibiliser les électeurs à voter massivement les candidats de l’opposition. C’est leur stratégie pour éviter un parlement monocolore favorable au passage ‘’comme des lettres à la poste’’, des lois du Président Alassane Ouattara. « Il ne faut pas laisser à Ouattara une assemblée nationale  unicolore qui lui permettra de voter des lois qui  tranchent avec  la volonté  du peuple », déclare Morisson Dagrou, le Président de l’Alliance.

Pour ce faire, ils ont décidé de mettre en place ‘’ des parlements et agoras mobiles ‘’qui consisteront à  se rapprocher davantage des populations pour les sensibiliser  en  offrant  aux deux   tendances du FPI une tribune  pour s’exprimer.
« La démocratie est en péril en Côte d’Ivoire, il faut se mettre ensemble pour la sauver (…) Le boycott des élections est un grave danger pour la démocratie    qui  ouvre un boulevard au pouvoir Ouattara   favorisant la mise en place d’un parlement unicolore », déplore Nado Clément, ex-président de la Sorbone du Plateau. Déterminés à donner à l’opposition un grand nombre d’élus au Parlement, l’Alliance Patriotique pour la sauvegarde de la démocratie dit prête à aller sur le terrain pour sensibiliser  les Ivoiriens et convaincre l’autre frange du Front  populaire ivoirien   conduite par Aboudrahamane  Sangaré   à  renoncer au boycott du scrutin  en  votant   massivement  tous  les candidats  issues de l’opposition.

David YALA