Front Populaire Ivoirien | Elections législatives à Abengourou: les candidats du FPI investis
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Vie des fédérations » Elections législatives à Abengourou: les candidats du FPI investis
Elections législatives à Abengourou: les candidats du FPI investis

Jean-Marie Konin, secrétaire national chargé de l’Animation politique du Front populaire ivoirien (FPI) a investi, le lundi 14 novembre dernier, au centre Saint-Kizito à Adaou, Marc Brou, Kouassi Aman Koffi et N’ZI Eliane Messou, respectivement candidats dans les circonscriptions électorales d’Abengourou-commune et sous-préfecture. C’était lors de l’atelier de formation des secrétaires de sections, organisé par Adou Messou, le secrétaire national du parti chargé de l’Indénié-Djuablin.

A cette occasion, Jean-Marie Konin a demandé aux candidats de tout mettre en œuvre pour remporter les trois sièges. Mais, a-t-il ajouté, pour atteindre cet objectif, ils doivent parcourir villages, campements et hameaux pour aller chercher des électeurs. «Si on a un groupe parlementaire, on peut défendre les intérêts des Ivoiriens en introduisant des requêtes d’annulation de certaines décisions. Nous comptons beaucoup sur vous. Nous vous savons capables de relever ce défi afin de reconquérir les sièges occupés momentanément », a-t-il souligné.

Pour le secrétaire national chargé de l’Animation politique du FPI, la priorité immédiate reste les législatives de décembre 2016. C’est pourquoi il a demandé aux candidats d’envoyer leurs gladiateurs qui sont les secrétaires de sections sur le terrain pour une campagne de remobilisation des militants. A chaud, Brou Marc s’est dit heureux et fier de pouvoir défendre les couleurs du front populaire ivoirien au scrutin législatif du 18 décembre prochain.

Source: Notre Voie
Jean GOUDALE