Front Populaire Ivoirien | POURQUOI NE PAS SE SENTIR CONCERNÉ PAR LA CONSTITUTION DE OUATTARA ?
Actualités » Vie des fédérations » POURQUOI NE PAS SE SENTIR CONCERNÉ PAR LA CONSTITUTION DE OUATTARA ?
POURQUOI NE PAS SE SENTIR CONCERNÉ PAR LA CONSTITUTION DE OUATTARA ?

1 - Parce que le contexte actuel est inapproprié pour  l’élaboration et l’adoption d’une nouvelle.

Des milliers d’Ivoiriens sont encore contraints à l’exil en violation des articles 22 et 23 du projet de nouvelle Constitution.
Des milliers d’autres Ivoiriens sont encore en prison, certains depuis 2011, sans le moindre procès, en violation de l’article 06 du projet de nouvelle Constitution.
De nombreuses populations dans les zones rurales, sans défense, sont exposées aux violences des FRCI, à l’expropriation de leurs terres et à toutes sortes de mépris et d’humiliation.
Avec tout ceci, le pays baigne dans un environnement d’injustice, de frustration et de mépris, incompatible avec l’élaboration d’une nouvelle Constitution.

2 - Parce que la démarche suivie par Ouattara pour imposée cette Constitution est autoritaire, illégale et illégitime.

La Constitution étant la loi fondamentale d’un Etat, son élaboration ne doit provenir que du peuple souverain.
Pour élaborer une nouvelle Constitution, normalement le peuple devait élire des députés appelés à siéger dans un organe spécial appelé “Assemblée Constituante” ou à défaut, les forces politiques et sociales du pays devaient mettre ensemble sur pied une “Commission Constitutionnelle” en vue de rédiger le projet de la nouvelle Constitution à soumettre au peuple.
Ouattara, en dépit des appels des partis politiques de l’opposition et de la société civile, a préféré ignorer et exclure le peuple. Il a élaboré seul, avec ses juristes qu’il a lui-même choisi, le projet de Constitution qu’il veut imposer au peuple en violation de l’actuelle sur laquelle il a pourtant juré de la défendre et de la respecter.
D’ailleurs, apres qu’elle ait été voté par les députés après juste quelques heures d’analyse, à quelques jours du référendum, la quasi-totalité de la population Ivoirienne ignore tout du contenu de cette nouvelle Constitution.
Téléchargez la documentation complète ici