Front Populaire Ivoirien | Affi dénonce « une constitution taillée sur mesure pour Ouattara et son clan »
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Vie des fédérations » Affi dénonce « une constitution taillée sur mesure pour Ouattara et son clan »
Affi dénonce « une constitution taillée sur mesure pour Ouattara et son clan »

Les partis politiques membres de l’Alliance des Forces Démocratiques (AFD) de côte d’Ivoire ont organisé ce samedi une marche de protestation pour dire non à la nouvelle constitution, dont l’avant-projet sera soumis aux députés pour adoption mardi.

Le président du Front populaire ivoirien (FPI) et président de l’AFD, Pascal Affi N’guessan a, parlant de l’Avant-projet de constitution, dénoncé « une constitution taillée sur mesure pour Ouattara et son clan. Selon le président de l’AFD, contrairement aux assertions du président Ivoirien qualifiant la future constitution de « consensuelle, impersonnelle, moderne et modèle », l’avant projet de constitution « n’est pas démocratique ».

« Ce n’est pas une constitution pour la démocratie, ni pour le progrès économique et social, ni pour l’unité nationale », a affirmé le président de l’AFD. Pour Pascal Affi N’Guessan, Alassane Ouattara doit renoncer à ce projet de constitution tel que transmis au Parlement ivoirien et faire en sorte que la Côte d’Ivoire soit dotée d’une Constitution qui « rassemble et non qui divise ».

Pour ce faire il exhorte le Chef de l’Etat a « rencontré les forces vives de la nation afin d’avoir une constitution consensuelle ». Le président de l’AFD a mis en garde les députés du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) qu’ils seront tenus pour responsables de ce qui adviendra si cet avant-projet de Constitution était adopté.

Pascal Affi N’Guessan a lancé un appel à l’ensemble des militants de l’opposition et de tous les Ivoiriens à faire front pour empêcher que cette constitution soit votée. Il a annoncé une serie de manifestations à venir pour obliger le chef de l’Etat « à revoir sa copie » en renonçant à ce projet de Constitution. Des mots d’ordre précis seront donnés dans ce sens dès mardi, a dit le président du FPI.

Pour rappel l’Avant-projet de constitution, en attendant d’être soumis à examen en plénière mardi au Parlement, a été adopté à l’unanimité en commission jeudi.