Front Populaire Ivoirien | Des exilés saluent les actions de réconciliation du gouvernement
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Vie des fédérations » Des exilés saluent les actions de réconciliation du gouvernement
Des exilés saluent les actions de réconciliation du gouvernement

Quatre sympathisants de l’ancien chef d’Etat Laurent Gbagbo de retour après cinq années d’exils au Ghana ont unanimement salués, jeudi, les actions de réconciliation entreprises par le gouvernement ivoirien pour leur retour au pays .

Watchard Kedjebo, Kadet Bertin , Kacou Brou et Yanon Franck ont déposé leurs valises à l’aéroport Félix Houphouet, en présence du ministre auprès du président de la République chargé de la défense, Alain Donwahi, de la ministre de la solidarité , de la cohésion sociale et l’indemnisation des victimes, Koné Marietou, aux environs de 19h40 min.

Ils ont traduit, notamment leur reconnaissance au chef de l’état ivoirien et au président du Front populaire Ivoirien, Pascal Affi N’Guessan .

Pour Kadet Bertin , leur présence témoigne d’un esprit de rassemblement et de pardon qui prévalent en Cote d’Ivoire . Cette démarche traduit la volonté réelle du président Alassane Ouattara de réconcilier les ivoiriens, selon Kacou Brou, l’ancien commandant des affaires maritimes , précisant avoir saisi la perche de la paix tendue par le gouvernement ivoirien.

» Je demande pardon à tous ceux que nous avons offensé volontairement ou involontairement », a plaidé l’ancien membre de la galaxie patriotique, Watchard Kedjebo, qui a invité les partisans de l’ancien président Laurent Gbagbo à avoir une autre lecture de la politique qui rime avec pardon et réconciliation.

Le ministre Alcide Djédje , Firmin Krékré et Sam l’africain ainsi que des collaborateurs du ministre de l’intérieur et de la sécurité étaient présents.

(AIP)