Front Populaire Ivoirien | DÉCLARATION DU FRONT POPULAIRE IVOIRIEN (FPI) RELATIVE À LA CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES MIGRANTS
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Communiqué » DÉCLARATION DU FRONT POPULAIRE IVOIRIEN (FPI) RELATIVE À LA CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES MIGRANTS
DÉCLARATION DU FRONT POPULAIRE IVOIRIEN (FPI) RELATIVE À LA CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES MIGRANTS
La journée internationale des migrants, proclamée par l'Organisation des Nations Unies (ONU), le 4 décembre 2000, est célébrée tous les 18 décembre de chaque année, à travers le monde.
Cette célébration représente pour l'humanité toute entière, à travers l'ONU, les pouvoirs publics et la société civile, une précieuse occasion pour se pencher sur la thématique de la mobilité des personnes, à travers le monde. Ce, d'une part, pour sensibiliser à la préservation des droits et de la dignité des migrants, et d'autre part, pour faire disparaitre les clichés et autres préjugés sur la question.
On ne le dira jamais assez ! L'humanité est en perpétuel mouvement. Selon les rapports de l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), l'on assiste de plus en plus à une forte croissance du nombre de migrants dans le monde. De 221 millions de personnes en 2010, l'on est passé à 281 millions en 2020. On dira que 3,6% de la population du globe vie sur une terre d'accueil.
Ces chiffres traduisent que les migrations sont devenues une réalité incontournable. Elles touchent tous les continents, aussi bien les pays développés que les pays sous-développés, autant les hommes, les enfants que les femmes.
En Afrique, la question relève de la liberté de mouvement qui a toujours caractérisée la population et qui fait dire que les migrations sont une réalité de la vie. Les Africains ont de tout temps émigré et continuent d'émigrer au regard des tendances actuelles de la mobilité qui émanent des postes frontaliers nationaux. Pour les uns, les déplacements sont motivés par la recherche d'opportunités pour un mieux être, pour d'autres, c'est la recherche d'un point de chute plus sécurisé après avoir fui un quelconque conflit. Ces déplacements ont lieu aussi bien à l'intérieur du continent qu'en dehors.
Les statistiques récentes révèlent que 75% des africains qui se déplacent restent sur le continent et que l'Afrique participe pour 14% de la migration internationale.
Le Front Populaire Ivoirien, parti attaché aux droits de l'homme et aux libertés fondamentales,
- s'associe aux initiatives des Nations Unies dans le cadre de la célébration de la présente édition de la Journée internationale des migrants.
- conçoit que les migrations sont devenues un fait social évident.
- salue que cette thématique soit inscrite au centre des discours politiques, comme en témoigne l'adoption en 2018 de deux pactes mondiaux par l'ONU:
*Le pacte mondial pour les réfugiés du 17 décembre 2018.
*Le pacte mondial pour les
migrations sûres, ordonnées et
régulières du 19 décembre 2018
- Encourage les efforts déployés par les Etats pour faciliter la mobilité à travers le monde en réduisant au strict minimum les nombreux obstacles qui la limite.
- Encourage l'OIM et ses partenaires de la communauté internationale pour toutes leurs initiatives visant à aider à relever les défis opérationnels de la migration et à faire progresser la compréhension des questions migratoires.
Cependant, le Front Populaire Ivoirien:
- Condamne les migrations irrégulières et les mesures extrêmes que prennent des africains pour affronter la Méditerranée. Cette mauvaise manière de vouloir s'offrir le moyen d'exploiter ce qu'on croit être la promesse de l'Europe, se transforme le plus souvent en désespoir. Entre janvier et juin 2021, ce sont 2087 migrants qui ont péri dans la Méditerranée en tentant de se rendre en Espagne.
- Invite également les pays d'Europe qui sont encore réticents à prendre les mesures protégeant la dignité des migrants sur leurs sols.
Enfin, le Front populaire ivoirien :
- appelle les pays d'Europe, grande destination du plus grand nombre de migrants, à la facilitation des procédures de reconnaissance du droit d'asile et à l'intégration des migrants au marché du travail. Cette avancée ne saurait se réaliser sans que ces États ne parviennent à adopter des mesures évitant aux migrants toutes formes de stigmatisations.
- invite les potentiels migrants, à une migration humaine et ordonnée, susceptible d'apporter le développement social et économique par la maximisation des avantages à la fois pour le migrant lui-même, sa communauté, son pays d'origine que pour le pays d'accueil.
Fait à Abidjan, le 18 décembre 2021
Le Secrétaire Général et Porte-parole
Issiaka Sangaré