Front Populaire Ivoirien | "Le FPI ne devrait pas se priver d’alliances, le Congrès est le cadre approprié pour en décider" (Augustin Komoé)
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Vie des fédérations » "Le FPI ne devrait pas se priver d’alliances, le Congrès est le cadre approprié pour en décider" (Augustin Komoé)
"Le FPI ne devrait pas se priver d’alliances, le Congrès est le cadre approprié pour en décider" (Augustin Komoé)

Cadre du Front populaire ivoirien (FPI), Augustin Komoé a accordé un entretien au quotidien proche dudit parti, Notre voie, relatif au Congrès qu’organisera le parti de Pascal Affi N’Guessan, ce samedi 13 novembre 2021. Celui-ci a estimé le FPI ne devrait pas se priver d’alliances et que le Congrès est le cadre approprié pour en décider. Entretien.

Vous êtes le président du comité scientifique du prochain du FPI. Quels sont les grands sujets qui seront abordées à cette rencontre?

 
 
 

Les sujets qui seront abordés à cette rencontre découlent de l’objectif assigné à ce Congrès extraordinaire à savoir moderniser le FPI en vue de la reconquête démocratique du pouvoir d’Etat. Pour marquer notre détermination à contribuer efficacement à la construction de notre pays, nous avons adopté comme thème principal : le FPI mobilisé pour la renaissance d’une Côte d’Ivoire unie, solidaire et prospère.

Les sujets à traiter sont repartis en deux grandes Commissions. La première Commission dite de la politique générale traitera de trois sous-thèmes de thèmes suivants : la ligne du parti, le projet de société et l’hymne du FPI. La seconde Commission dénommée Gouvernance et vie du parti, se penchera sur les sujets ci-après: l’organisation et le fonctionnement du Parti, la stratégie de remobilisation et de recrutement, la stratégie de communication, le financement du parti et les alliances stratégiques,

Les travaux des commissions thématiques portants sur les grands sujets que j’ai énumérés plus haut sont achevés à 95%. Ils seront validés une semaine avant le Congrès par le Comité d’organisation présidé par le Secrétaire général du parti. De même, les Commissions techniques et scientifiques sont à l’œuvre pour assurer un bon déroulement du Congrès.

La question de la ligne politique du parti et de son positionnement sera certainement débattue. Que comptez-vous proposer au Congrès ?

Ce que nous comptons proposer aux congressistes sera révélé le 13 novembre prochain au Palais des Sports de Treichville. Sur la base des travaux des experts validés par les instances compétentes du parti, le Président Pascal Affi N’guessan aura la latitude de décliner les principaux axes de la stratégie de restauration et de modernisation du Front Populaire Ivoirien.

Avec le départ du président Gbagbo du FPI, quel doit être le message principal que ce congrès doit envoyer aux militants, à la communauté nationale et internationale?

Le message principal à envoyer aux militants, à la communauté nationale et internationale est celui d’un FPI résilient et déterminé à jouer un rôle de premier plan dans le processus de construction de la nation ivoirienne.  Le Congrès appellera les militants du FPI à se mobiliser pour la renaissance d’une Côte d’Ivoire unie, solidaire et prospère. Des Motions, Résolutions et Appels seront également lus au Congrès pour confirmer la volonté des militants dans leur ensemble d’œuvrer pour une Côte d’Ivoire rassemblée autour des idéaux qui fondent les nations dignes de respect et d’admiration.

Le FPI est aussi attendu sur la question des alliances. Que comptez-vous proposer à vos camarades?

La question des alliances est au centre de nos préoccupations dans un environnement politique ivoirien fragmenté. Les alliances sont une pratique courante dans les grandes démocraties et le FPI ne devrait pas s’en priver. Cela dit, le cadre approprié pour en décider est justement le Congrès.

Le thème du congrès tourne autour de la renaissance. Que renferme cette notion?

La notion de renaissance est utilisée comme élément de langage, voir comme un slogan au FPI par simple analogie aux circonstances historiques et artistiques au cours desquelles cette notion est apparue en Europe. Elle suppose la fin d’une ère, ou d’une pratique et l’avènement d’une ère nouvelle plus adaptée au contexte et aux besoins du moment. 

C’est à la faveur de l’élection présidentielle de 2020 que dans le programme de gouvernement du candidat du FPI,  Pascal Affi Nguessan, a utilisé cette notion pour mieux présenter son offre politique et son ambition pour la Côte d’Ivoire. Le prochain congrès du FPI utilise à nouveau ce vocable pour bien marquer la détermination du FPI à se débarrasser de vielles pratiques, notamment le culte de la personne et la manipulation qui inhibent toute action de modernisation du parti. La décision du Président Gbagbo d’abandonner le FPI pour créer un nouveau parti met fin à une période de tumultes qui a fragilisé et empêché le parti de reconquérir le pouvoir.  Pour rebondir, le FPI doit revenir à une vie normale, renaître comme le phoenix et trouver un nouvel essor pour accomplir sa mission.

Le congrès va durer juste un jour. Pensez-vous que vous aurez suffisamment de temps pour aborder toutes les attentes de vos militants?

Votre préoccupation est légitime. En effet, eu égard au temps consacré au Congrès il y a un risque de survol de certains thèmes. Pour y remédier les présentations seront regroupées de sorte à n’en faire que deux pour laisser plus de temps aux débats et contributions des congressistes.

SOURCE : Notre Voie