Front Populaire Ivoirien | Réconciliation nationale / Pulchérie Gbalet envoie des émissaires chez le président du FPI
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Vie des fédérations » Réconciliation nationale / Pulchérie Gbalet envoie des émissaires chez le président du FPI
Réconciliation nationale / Pulchérie Gbalet envoie des émissaires chez le président du FPI
La présidente de l'Ong Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI), Pulchérie Édith Gbalet, a dépêché des émissaires chez le président du Front Populaire Ivoirien (FPI), l'honorable Pascal Affi N'Guessan, ce mercredi 15 septembre. Étant absent, le vice-président du Front Populaire Ivoirien (FPI) chargé de l'Audit interne, de la Veille Stratégique et de la Prospective, l'ex ministre Augustin Kouadio Komoé, entouré des vice-présidents Thierry Bouikalo Bi, Amara Touré et Pierrette Bléidé, qui, au nom du président du FPI, a reçu, au siège du parti sis aux 2 Plateaux-Vallons, la délégation conduite par le Secrétaire général de cette Ong, Julien Bah.
Au terme de la rencontre, les envoyés de Pulchérie Gbalet, disent êtes venus inviter le président du FPI à la cérémonie de lancement de leur programme pour la réconciliation nationale. "L' Alternative Citoyenne Ivoirienne a élaboré un programme pour la réconciliation nationale qui sera présenté le 15 novembre 2021, lors de la journée nationale de la paix. En sa qualité d'acteur important pour cette réconciliation, nous venons l'inviter à la cérémonie de lancement", a expliqué le secrétaire général de l'ACI.
Pour l'ACI, à quatre ans de l'élection présidentielle 2025, la réconciliation n'est toujours pas effective. Elle demande donc au Président de la République d'organiser un << dialogue national inclusif >> afin de favoriser la cohésion sociale.