Front Populaire Ivoirien | DÉCLARATION DE LA JEUNESSE DU FRONT POPULAIRE IVOIRIEN
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Communiqué » DÉCLARATION DE LA JEUNESSE DU FRONT POPULAIRE IVOIRIEN
DÉCLARATION DE LA JEUNESSE DU FRONT POPULAIRE IVOIRIEN
C’est avec une profonde indignation que nous avons suivi des séquences de l’émission "LA TELE D’ICI VACANCES", diffusée sur la chaine NCI dans son édition du lundi 30 aôut 2021, faisant pratiquement l’apologie du viol.
Nos premières pensées vont à l’endroit de tous les ivoiriens qui en ont été choqués et plus particulièrement, aux victimes de viol à qui nous exprimons toute notre solidarité.
Notre pays ayant vécu une longue crise militaro-politique, avec notamment des centaines, voire des milliers de cas de viol enregistrés par les organisations nationales et internationales de défense des droits de l’homme, ce sujet extrêmement sensible, mérite d’être abordé avec plus de délicatesse au nom de la morale mais aussi pour le respect des victimes qui continuent d’en souffrir dans le silence le plus absolu.
Au regard de la gravité des faits, nous invitons la chaine NCI, à prendre sans délai, toutes les mesures nécessaires afin de réparer le préjudice moral causé aux Ivoiriens.
Par ailleurs, nous félicitons toutes les organisations de défense des droits de l’homme qui, avec promptitude, se sont autosaisies de la question, et mènent d’ores et déjà toutes les actions auprès des autorités administratives et judiciaires, afin que cet impair ne reste pas impuni.
La Jeunesse du Front Populaire Ivoirien se tient bien évidemment à leurs côtés dans ce combat, qu’elle juge salutaire pour l’assainissement de la société ivoirienne dans toutes ses composantes.
Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire.
Fait à Abidjan, le 31 août 2021
Le Secrétaire National
Lia Gnan Ferdinand