Front Populaire Ivoirien | L'adresse du président du Front Populaire Ivoirien (FPI), l'honorable Pascal Affi N'Guessan, aux Ivoiriens et aux Ivoiriennes, à l'occasion de la commémoration du 61ème anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire.
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Communiqué » L'adresse du président du Front Populaire Ivoirien (FPI), l'honorable Pascal Affi N'Guessan, aux Ivoiriens et aux Ivoiriennes, à l'occasion de la commémoration du 61ème anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire.
L'adresse du président du Front Populaire Ivoirien (FPI), l'honorable Pascal Affi N'Guessan, aux Ivoiriens et aux Ivoiriennes, à l'occasion de la commémoration du 61ème anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire.
"En cette journée du 7 août, j’adresse à tous nos compatriotes de Côte d’Ivoire tous mes vœux d’une très heureuse fête de l’indépendance.
Cette journée est pour tous les enfants de ce pays un jour de fierté, de célébration et de joie. Ce doit devenir un moment fort d’unité autour de valeurs partagées, celles de notre jeune République.
Je me réjouis des mesures de clémence prises à l’occasion de cette journée envers 78 personnes arrêtées lors de la crise électorale de l’année dernière. Faisons ensemble en sorte que cette crise soit la dernière.
Je salue les actes de décrispation que le président de la République pose depuis plusieurs mois afin d’apaiser le climat politique dans notre pays. Il appartient à chacun d’entre nous, dans l’opposition, de savoir accompagner cette démarche. Cela exige de privilégier dans chacun de nos actes, chacun de nos mots, l’esprit de responsabilité et la volonté de paix. Pour ma part, je m’y emploierai. La paix est la condition de notre développement.
Je souhaite qu’ensemble dans l’avenir, nous soyons capables de bâtir une Côte d’Ivoire encore plus confiante en elle-même, parce-que vraiment unie et réconciliée."