Front Populaire Ivoirien | Pour des élections apaisées / Le CNDH sollicite le candidat du FPI
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Vie des fédérations » Pour des élections apaisées / Le CNDH sollicite le candidat du FPI
Pour des élections apaisées / Le CNDH sollicite le candidat du FPI

Le président-candidat du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, a reçu en audience, ce lundi 21 septembre, au siège du parti sis aux Deux-Plateaux vallon, une délégation du Conseil nationale des Droits de l’Homme (Cndh) conduite par sa présidente Namizata Sangaré.

Le Cndh, préoccupé par la situation politique actuelle, a décidé, selon sa présidente, de prendre contact avec tous les acteurs politiques afin de les amener à prendre des engagements allant dans le sens de l’apaisement. « Nous vous sollicitons pour que des messages de paix soient distillés, pour préparer les esprits pour des élections apaisées et pour que la campagne qui s’ouvre bientôt soit civilisée », a plaidé la présidente du Cndh.

Le président Affi s’est réjoui de l’initiative prise par le Cndh, quant au sentiment exprimé par rapport aux élections à venir. Pour lui, les violences sont le résultat d’un certain nombre de problèmes. « Ceux qui sont au pouvoir doivent être les premiers porteurs de paix », a-t-il fait savoir. Avant de soutenir qu’aujourd’hui, la paix sociale est menacée parce que le président Ouattara a mal gouverné. Et qu’il faut qu’il pose un acte fort pour faire baisser la tension. Pour le faire, le candidat du Fpi propose au président Ouattara le report de l’élection présidentielle afin qu’il puisse avoir le temps de rencontrer et écouter les uns et les autres pour savoir leurs préoccupations.

Après le Fpi, le Cndh va rencontrer d’autres partis politiques.