Front Populaire Ivoirien | Candidat du FPI à Anyama, René Andoh Kotchi dit merci à Affi
Flash Info
Affi N’guessan « J’ai aucun problème, avec qui que ce soit »               AFFI : "La libération de Simone Gbagbo est un geste de décrispation"               AFFI : L’unité est en marche au sein du Front populaire ivoirien (…) La base du FPI a compris que la fronde a été une superchérie              
Actualités » Vie des fédérations » Candidat du FPI à Anyama, René Andoh Kotchi dit merci à Affi
Candidat du FPI à Anyama, René Andoh Kotchi dit merci à Affi

Le président du Front populaire ivoirien (FPI)  a reçu ce samedi 1er septembre 2018, une délégation d’Anyama conduite par , secrétaire national du parti. Candidat du FPI à Anyama, celui-ci est venu lui témoigner sa reconnaissance pour sa nomination à ce poste.

Ce dernier devrait défendre les couleurs du parti, à la mairie d’Anyama. « La délégation qui accompagne René chez vous, vous dit d’abord merci. Parce que ce n’est pas donné à n’importe qui d’accepter pendant ce temps un peu morose des gens qu’on ne connait pas chez soi. Les parents de René et la délégation d’Anyama reconnaissent le poids que vous représentez dans le paysage politique de la Côte d’Ivoire.

A lire aussi : Adjoumani : « La nouvelle alliance Bédié Affi est un attentat contre Houphouët »

Merci de l’avoir choisi comme collaborateur immédiat. Nous osons vous dire que votre choix pour lui n’est pas fortuit. C’est parce que vous êtes convaincus de ses compétences que vous avez le soin à ce choix. Enseignez comme vous avez l’habitude de le faire parce qu’il est désormais avec vous », a dit en substance  le porte-parole de la délégation.

Quant au principal concerné René Andoh Kotchi encore appelé affectueusement l’honorable, il n’a pas été trop bavard. Cependant, il marqué sa reconnaissance au président du FPI. « Selon les saintes écritures et la tradition attié, savoir dire merci, savoir rendre grâce, est signe de reconnaissance et de bonne éducation.

« Je suis affiiste »

Président, aux fins de porter haut le flambeau du FPI dans la Sous-préfecture d’Anyama, votre choix s’est porté sur ma modeste personne, en me nommant secrétaire national. En ma reconnaissance, je suis venu avec mes parents, les chefs traditionnels des 21 villages, mes amis, vous dire merci. L’acte que je pose aujourd’hui, est le signe de ma joie et de ma gratitude à votre égard. Je vous assure de mon engagement militant à vous et au parti », s’est-il justifié.

Venu accompagner son camarade de lutte, , le représentant du Collectif des jeunes africains () a affirmé son soutien à Affi N’guessan : « Lorsque les soifs de la crise post-électorale se sont exténuées, j’ai réuni un certain nombre de camarades pour leur dire que lorsque le rythme du tam-tam change, on change sa façon de danser.

Je leur dis qu’hier nous étions au pouvoir, aujourd’hui, nous ne le sommes plus. Il faut adopter une autre démarche, celle qui va ramener le front populaire ivoirien au pouvoir d’Etat. Président, cela fait 14 ans que je vous ai gardé ma fidélité, cela fait 14 ans jour pour jour que suis Affiste pian ! », a-t-il martelé.

SOURCE : ivoiresoir.net
Prince Beganssou