Front Populaire Ivoirien | Fpi : Affi satisfait de son séjour européen
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Vie des fédérations » Fpi : Affi satisfait de son séjour européen
Fpi : Affi satisfait de son séjour européen

Le président du Fpi, Pascal Affi N’Guessan, a regagné Abidjan, mercredi, après un séjour européen d’une dizaine de jours.

A son retour en terre ivoirienne, lors d’une réception à sa résidence à Angré, il s’est dit satisfait des rencontres qu’il a eues  en France et en Suisse.

« Tout s’est bien passé. Nous avons eu des rencontres très positives et prometteuses qui nous permettent d’envisager l’avenir avec optimisme », s’est félicité le leader politique devant les membres de la direction du Fpi.

Lors de sa présence sur les bords de la Seine, Pascal Affi N’Guessan a été reçu sur le plateau de la chaîne francophone, Tv 5. Il a été interrogé sur la division qui règne au sein du Fpi et ses relations avec le fondateur de cette formation politique, Laurent Gbagbo. Sur ces questions, Pascal Affi N’Guessan s’est exprimé abondamment.

Il a fait savoir qu’il n’a pas de relations directes avec l’ancien président ivoirien, dans la mesure où il y a un certain nombre de personnes autour de ce dernier qui œuvrent pour ne pas qu’ils se rencontrent. Pour lui, le souhait de ces personnalités est de voir la division perdurer au sein du Fpi.

A la question de savoir s’il est informé que Laurent Gbagbo veut reprendre les rênes  de cette formation politique, Pascal Affi N’Guessan a rétorqué : «  Il ne l’a pas dit lui-même, mais certains l’évoquent. Or pourtant, il a les moyens, les possibilités de l’exprimer, de m’appeler pour me faire connaître cette intention. Ce n’est pas le cas. Je considère pour l’instant que le président Laurent Gbagbo n’est pas intéressé par la présidence du Fpi ».

SOURCE : fratmat.info
KM