Front Populaire Ivoirien | La patronne des écologistes dépose ses valises chez Affi
Actualités » Vie des fédérations » La patronne des écologistes dépose ses valises chez Affi
La patronne des écologistes dépose ses valises chez Affi
Antoinette Koukougnon, présidente du Conseil des écologistes pour la justice et le développement (CEJD) a déposé ses valises au Front populaire ivoirien. La cérémonie d’adhésion s’est tenue ce jeudi 1er août 2019, au siège dudit parti aux deux Plateaux vallon.
 
C’est à la tête d’une forte délégation des membres de son bureau qu’Antoinette Koukougnon est arrivée au siège du FPI. « Aujourd’hui est un jour solennel. Nous sommes ici pour marquer notre attachement au FPI, nous venons exprimer également notre attachement au président Pascal Affi N’Guessan », a-t-elle dit d’emblée.
 
Selon la président du CEJD, l’histoire a commencé il y a quelques mois, depuis le 1er congrès CEJD le parti des écologistes. « Cela a commencé à partir de la drague. Et puis de la drague, on est arrivé aux fiançailles lors de la fête de la forêt ivoirienne et aujourd’hui, je pense que nous allons consacrer le mariage », a t-elle ironisé.
 
Ajoutant : « Le président Pascal Affi N’Guessan a entamé la modernisation du FPI. Et comme vous le savez tous, aucun parti à l’ère de la révolution écologique, de la démocratie, ne peut évoluer seul. C’ainsi qu’il a promis une mission de rapprochement et je voudrais saluer le comité qui a travaillé de façon sérieuse conduite par le vice-président Barthélémy Gnépa qui a travaillé au rapprochement du CEJD avec le FPI ».
 
Aussi Antoinette Koukougnon a-t-elle salué le secrétaire général Issiaka Sangaré qui a fait partie du comité de haut niveau. Poursuivant, elle a déclaré : « Nous sommes engagés parce qu’il s’agit d’un parti socialiste, d’un parti de la gauche et donc fondamentalement notre idéologie est une idéologie de la gauche. Nous avons accepté de venir pour partager la vision, l’avenir de la Côte d’Ivoire dans un projet fiable. Et nous avons accepté ce rapprochement parce que nous avons un leader qui est réaliste qui se penche sur les réalités du vécu quotidien des ivoiriens parce que l’écologiste est avant tout socialiste ».
Quant au président du FPI, visiblement heureux a salué l’engagement et la présence de la nouvelle venue au sein de sa formation politique. « Parce que d’abord, cette présence et cet engagement ont de mon point de vue une signification spirituelle (…) Je considère que cette cérémonie s’inscrit dans ce processus de signalement ou de signalisation », a-t-il dit.
 
« A un moment où les ivoiriens s’interrogent sur les forces politiques qui vont dessiner la Côte d’Ivoire de demain, à un moment où nous-mêmes nous recherchons à tâtons la formation d’une grande plateforme de toute l’opposition ivoirienne pour aborder 2020 avec toutes les chances de succès ; à un moment où au niveau du FPI il y a aussi des remue ménages en terme de visions en termes de démarches enregistrer l’arrivée du CEJD ; enregistrer cette cérémonie me parait être un signal fort », a fait savoir Affi.
 
Et de rassurer ses hôtes : « Je voudrais vous rassurer que notre objectif c’est de tirer le maximum de profit de la compétence de chacun d’entre nous. Cette intégration ne pourra que donner d’avantage d’opportunités d’émancipation et de promotion aux uns et aux autres ».
 
SOURCE : afriksoir.net
Prince Beganssou