Front Populaire Ivoirien | Affi N’Guessan bombarde Ouattara
Actualités » Vie des fédérations » Affi N’Guessan bombarde Ouattara
Affi N’Guessan bombarde Ouattara

Annoncée incertaine depuis le début de la semaine, la fête de la liberté de l’aile Affi N’Guessan du Front populaire Ivoirien (FPI) a eu lieu vendredi 3 et samedi 4 mai à Adzopé. A l’occasion, Pascal Affi N’Guessan a profité pour dire ses vérités sur le pouvoir Ouattara.

Pour Affi N’Guessan, le régime du président ivoirien Alassane Ouattara est le prédateur de l’économie du pays. Très amer, le président d’une aile du FPI s’est exprimé devant de nombreux militants et partisans au stade municipal d’Adzopé, et s’en est pris comme on s’y attendait à l’autre bord du FPI (pro Gbagbo) mais aussi et surtout à la gouvernance de Ouattara. Relativement à ce dernier, Affi s’attaque au bilan économique du gouvernement et indique que celui-ci a « mis en place un système économique pour pomper l’économie du pays, pour pomper les marchés publics, pour pomper le Trésor public ».
Loin de s’arrêter à ce stade dans ces propos, le candidat à la présidentielle de 2015 martèle: « nous avons à la tête du pays une équipe de prédateurs ». L’autre question évoquée par Affi est celle de la création du Sénat qui, pour lui, ne servirait qu’à couler financièrement la Côte d’Ivoire. « L’Assemblée nationale n’a pas de moyens, on s’en va créer le Sénat. Les milliards qu’on affecte au Sénat pouvaient pourtant créer des emplois, des routes », souligne le député avant de conclure, « Il faut se battre pour les faire partir » sous prétexte que « Alassane Ouattara est fini », car il n’a plus avec lui Nicolas Sarkozy, Blaise Compaoré, l’ONU, Henri Konan Bédié, Guillaume Soro et une bonne partie de la coalition RHDP d’hier,

Rapporte Afrique sur 7