Front Populaire Ivoirien | Issiaka Sangaré a pris officiellement fonction au secrétariat Général du FPI d’Affi N’Guessan suite au départ d’Agnès Monnet
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Vie des fédérations » Issiaka Sangaré a pris officiellement fonction au secrétariat Général du FPI d’Affi N’Guessan suite au départ d’Agnès Monnet
Issiaka Sangaré a pris officiellement fonction au secrétariat Général du FPI d’Affi N’Guessan suite au départ d’Agnès Monnet

Nommé secrétaire général et porte-parole, du Front Populaire Ivoirien (FPI) tendance Affi N’Guessan, lundi 25 mars 2019, en remplacement d’Agnès Monnet démissionnaire, Issiaka Sangaré a pris officiellement fonction mercredi 27 mars 2019.

Selon Jean Bonin, chargé de la Communication et du Marketing Public, la cérémonie de passation de charges, qui a été présidée par Mme Christine Konan, première vice-présidente du FPI, a eu lieu à Cocody-Deux Plateaux les Vallons, en présence de Mme Anidié Ohou Laure, première Secrétaire Générale adjointe du parti représentant Agnès Monnet.
 
Rappelons que celle-ci avait rendu sa démission dimanche 24 mars 2019, estimant qu’elle ne puisse « supporter que la lutte pour la refondation de la Côte d'Ivoire prônée par le FPI et son leader, le Président Laurent Gbagbo, motivation essentielle de son engagement politique soit transcendée par des ressentiments qui n'ont pour seule vocation que de nous éloigner de l'objectif fondamental », 24 heures après la sortie médiatique d’Affi N’Guessan dans laquelle il avait accusé le père fondateur du FPI d’être à la base de la dissidence dans leur parti et de vouloir le tuer politiquement.
 
 
SOURCE : Akody.com
Casimir Boh