Front Populaire Ivoirien | Conférence fédérale à Lakota / Le FPI renait de ses cendres
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Vie des fédérations » Conférence fédérale à Lakota / Le FPI renait de ses cendres
Conférence fédérale à Lakota / Le FPI renait de ses cendres

La conférence fédérale du fpi de Lakota s’est tenue, le samedi 16 juillet dernier, au siège local du front populaire ivoirien. Ce fut l’occasion de jauger l’assise du parti dans le département, jadis l’un de ses bastions. La fédération fpi a démontré que le parti créé par Laurent gbagbo demeure bien vivant à Lakota en réussissant une forte mobilisation.

paul okou Zago, secrétaire national du fpi chargé du programme de reconstruction et du développement solidaire dira, à ce propos, dès l’entame de sa conférence qu’«en venant à cette rencontre, j’avais de sérieuses appréhensions du fait des résultats de l’élection présidentielle d’octobre 2015 mais surtout du retard pris dans l’organisation de la conférence. Mais le monde que je vois nous donne d’espérer que le parti est en pleine renaissance dans le département de Lakota».

il a ensuite égrené les différents thèmes constituant le message de la direction du fpi ; à savoir le bilan de l’élection présidentielle de 2015, le programme d’activités 2016 du parti pour reconquérir le pouvoir d’etat, le dialogue politique, l’évolution de la crise au fpi, le procès à La Haye et les élections législatives. Le conférencier a révélé à l’assistance la pensée du philosophe chinois confucius selon laquelle «le plus important n’est pas de ne pas tomber, mais de se elever chaque fois qu’on tombe». il urge donc que Lakota se donne les moyens de se relever, dira okou Zago.

Abordant la question des prochaines élections législatives, le conférencier a présenté les candidats du fpi avant d’exhorter tous les militants et sympathisants du fpi à les soutenir. Ces candidats sont l’ex-ministre et ambassadrice Anne gnahoré pour niambézaria / goudouko et Zaté Baya thomas pour Lakota commune et sous-préfecture. Répondant aux préoccupations des uns et des autres qui tournent autour de la réconciliation au fpi, le conférencier a soutenu que la division n’aurait jamais dû exister au sein du fpi. Encore moins entre les militants fpi de Lakota. « N’est-ce pas à Lakota que Gbagbo avait confié la garde de son pouvoir ? Où est Emile Boga Doudou ? Où est Moïse Lida kouassi ? », S’est-il s’interrogé, d’un air indigné.

Et de conclure qu’en dépit de l’issue de la crise au fpi, l’unité doit se faire à Lakota «pour ne pas laisser les postes électifs aux gens qui ont envoyé  la guerre qui a emporté Boga Doudou. Des gens qui enferment abusivement Lida Kouassi». Paul Okou Zago a dit aux militants et sympathisants du fpi d’aller aux élections. La vice-présidente du FPI, Anne Gnahoré, est intervenue pour féliciter les responsables de la fédération pour la mobilisation et exhorter les militants à plus d’engagement pour récupérer tous les postes électifs à Lakota. Les bureaux fédéraux du fpi et de la Jfpi ont été investis. A la suite de cette investiture, le secrétaire fédéral du fpi a pris l’engagement d’organiser une grande cérémonie d’investiture de tous les 26 bureaux de section au siège local du FPI à Lakota avant les législatives, en guise de démonstration de force.

Source : Notre Voie