Front Populaire Ivoirien | Réconciliation au FPI / Les dissidents disent non à Gbagbo
Flash Info
Le FPI invite ses militants à demeurer confiant et mobilisé dans l'attente des mots d'ordre du parti (SANGARE)               SANGARE : Le FPI demande l'ouverture d’un cadre d’échanges à l'ensemble des partis de l'opposition               Ll’OFFPI Condamne avec la plus grande fermeté, l’arrestation et la détention arbitraire du Président Pascal Affi N’guessan.              
Actualités » Laurent Gbagbo » Réconciliation au FPI / Les dissidents disent non à Gbagbo
Réconciliation au FPI / Les dissidents disent non à Gbagbo

Les frondeurs du front populaire ivoirien qui combattent le président du parti, pascal AFFI N’Guessan, ont franchi hier mardi le pas de la désobéissance au président Laurent Gbagbo. Ils restent accrochés à leur position en s’opposant de façon systématique aux consignes données par Laurent Gbagbo en vue de la réconciliation au sein du FPI. Hier donc, par la voix d’Alphonse Douati, les frondeurs ont dit non à l’idée de voir le FPI se réunifier. « On ne parle de réconciliation que quand une crise éclate au sein d’un groupe. Or le FPI n’est pas en crise. C’est juste un individu qui s’est égaré et qui a été chassé », a répondu Alphonse Douati à une question d’un confrère sur l’unité du fpi.

Cette sortie de l’ancien ministre apparait comme une position de rébellion contre les recommandations de Laurent Gbagbo. Parce qu’il faut le rappeler, le président Gbagbo a demandé au FPI de sceller son unité pour aller aborder les législatives afin de reprendre toute sa place dans la vie politique nationale. Cette consigne allant dans le sens de la réunification du parti a été donnée par Laurent Gbagbo à Laurent Akoun lors de sa récente visite à la CPI.

C’est d’ailleurs pour faciliter le rapprochement entre les deux camps que pascal AFFI N’Guessan, président du FPI a mis en place un groupe de contact de 5 personnes. Contre toute attente, les frondeurs, qui clament partout que leur seule et unique boussole n’est rien d’autre que le président Gbagbo, s’opposent à sa volonté. Ils ne semblent pas prêts à voir le parti de Laurent Gbagbo retrouver son unité. À la différence du président pascal AFFI N’Guessan qui fait beaucoup d’effort pour rechercher l’union. Il fait tout ce qui est humainement possible pour briser le mur de la division au FPI. Mais, de toute évidence, en face de lui, se trouve un camp hermétiquement fermé à la réconciliation interne. Nous y reviendrons.

Benjamin KoRé