Front Populaire Ivoirien | Konaté Navigué, « il faut arriver à l’unité du parti avant 2020 »
Actualités » Vie des fédérations » Konaté Navigué, « il faut arriver à l’unité du parti avant 2020 »
Konaté Navigué, « il faut arriver à l’unité du parti avant 2020 »

La division au sein du Front populaire ivoirien (FPI) est un obstacle à la bonne marche du parti. C’est l’essentiel du discours que le Secrétaire national de la jeunesse du FPI, Konaté Navigué, et ses camarades ont lancé, pour parvenir à l’unité et à la réconciliation. C’était au cours d’une rencontre des mouvements de jeunesse du FPI, qui s’est tenue dans l’ancienne résidence de Pascal Affi N’Guessan à la Riviéra M’Badon.

La jeunesse du Front populaire ivoirien (JFPI) a conscience du rôle qu’elle a à jouer pour mettre fin aux dissidences qui perdurent dans le parti fondé par Laurent GBAGBO. A cet effet, en organisant cette rencontre d’échanges et d’informations, il s’agissait pour le Secrétaire national de la JFPI, Konaté Navigué, et ses camarades  de réfléchir sur les actions à mener en vue de ressouder la famille du FPI.

Ainsi, les participants ont décidé de façon unanime de la mise sur pied d’un groupe de réflexion ayant pour mission d’établir un pont entre la JFPI et leurs camarades rentrés en dissidence. Une cellule qui sûrement vise à mettre fin à la querelle interne qui oppose le camp AFFI N'Guessan à celui d’Aboudhramane Sangaré. Pour Konaté Navigué, la question de réunir les militants du Front populaire ivoirien (FPI) ne se pose plus. C’est d’ailleurs une urgence pour la jeunesse du parti qui doit œuvrer en ce sens. A ce propos, il a affirmé ceci :

« Les jeunes du FPI ont plus à reconstruire le parti parce qu’ils sont la relève de demain. Notre destin est lié. C’est pourquoi il faut parvenir à l’unité avant 2020. Soyons forts et soudés », a exhorté Konaté Navigué.

A la suite de son intervention, d’autres mouvements de jeunesse du Front populaire ivoirien ont marqué leur adhésion à cette initiative qui vise à rapprocher les membres de la famille du FPI. C’est dans cette veine qu’ils ont souhaité que les émissaires des camps Affi et Sangaré soient reçus ensemble à la Haye, par Laurent Gbagbo.

Source : http://regionale.info