Front Populaire Ivoirien | Mutineries, Grève des fonctionnaires.../ Le FPI : « C'est la conséquence de la mauvaise gouvernance du régime RHDP»
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Communiqué » Mutineries, Grève des fonctionnaires.../ Le FPI : « C'est la conséquence de la mauvaise gouvernance du régime RHDP»
Mutineries, Grève des fonctionnaires.../ Le FPI : « C'est la conséquence de la mauvaise gouvernance du régime RHDP»

Depuis quelques mois, la communauté francophone, a choisi Abidjan comme espace devant abriter les Jeux du même nom. Cette communauté a multiplié les rencontres en vue de permettre à la Côte d’Ivoire de connaître, après la France à Nice, un rendez-vous sportif mémorable et qui fasse date, sur le double plan sportif et de la grandeur des Nations ayant en partage la langue française.

Le monde de la culture de la quasi-totalité de cet espace défini par la francophonie a préparé cette rencontre de personnes venant de plus de quatre-vingt pays et de quatre des cinq continents.

Le Front Populaire Ivoirien, attentif à tous les chalenges qui font la promotion de la culture, du sport et des compétitions, ainsi que de toutes les activités impliquant la jeunesse, a suivi de bout en bout la maturation d’une compétition attendue de tous les pays impliqués dans la Francophonie. Cette occasion offerte aux athlètes de la communauté francophone de s’affronter, est un tableau de rêves dans un monde où la compétition s’invite dans toutes les formes de confrontation et de relations humaines.

Toutefois, le Front Populaire Ivoirien note qu’à quelques heures de cet heureux événement, la situation socio-politique de la Côte d’Ivoire connaît des révulsions préoccupantes. En effet, depuis plusieurs mois, des frondes ont éclos de façon sporadique dans de nombreux secteurs d’activités du pays : la fonction publique, le secteur pétrolier, les secteurs du trésor public, etc. N’oublions pas de noter les revendications violentes et répétées des hommes en armes, c’est à dire les rebelles qui ont fait le pouvoir RDR, et qui ont inquiété fortement la communauté nationale et internationale.

Ces revendications qui sont la conséquence de la mauvaise gouvernance du régime RHDP sèment le trouble, la peur et souvent la mort au sein d’une population ivoirienne apeurée et de plus en plus indignée.

En effet, force est de constater que le pouvoir autocratique installé en Côte d’Ivoire depuis le mois d’avril 2011 a placé au cœur de sa gouvernance, la haine, la division, la corruption, le clientélisme et le saccage des intérêts des citoyens, au profit d’une coterie. Est-il encore besoin de rappeler que des centaines d’Ivoiriens croupissent, souvent sans jugement, dans les prisons du pays depuis plusieurs années. Il en est de même des milliers d’autres Ivoiriens qui sont contraints à l’exile et donc réfugiés dans différents pays dans des conditions de précarité extrême.

L’organisation de ces jeux pour lesquels de pauvres citoyens ont été purement et simplement chassés de leurs habitations sans ménagement et en absence de toute forme de réparation, se présente comme un blanc-seing octroyé par la communauté francophone à ce régime antidémocratique.

C’est pourquoi, le Front Populaire Ivoirien, principal parti de l’opposition :

* Regrette que la communauté francophone ignore le martyre que vivent les populations ivoiriennes ; 
* Déplore que ces jeux se déroulent dans des conditions de tensions politiques, de déficit démocratique et de sécurité aussi précaires ; 
* Invite le gouvernement ivoirien à saisir l’opportunité qu’offre ce rassemblement pour prendre en compte les préoccupations réelles des populations de Côte d’Ivoire ; 
* Demande à la communauté francophone de privilégier l’intérêt des peuples plutôt que d’encourager des régimes autocratiques et liberticides ; 
* Formule de réelles préoccupations liées à la sécurisation des athlètes et au bon déroulement de ces Jeux ; 
* Manifeste sa solidarité à toutes les Nations qui prennent part à ces VIII èmes Jeux de la Francophonie en Côte d’Ivoire. 
Fait à Abidjan, le 20 juillet 2017 
La Secrétaire Générale, Porte parole du FPI

Madame Agnès Monnet