Front Populaire Ivoirien | Libération provisoire d’Hubert Oulaye: Un signe de décrispation, selon le FPI
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Vie des fédérations » Libération provisoire d’Hubert Oulaye: Un signe de décrispation, selon le FPI
Libération provisoire d’Hubert Oulaye: Un signe de décrispation, selon le FPI

C’est le mercredi 7 juin 2017 qu’Hubert Oulaye a été libéré après deux années passées à la prison civile de Dabou.

Le Front populaire ivoirien (Fpi) a indiqué qu’il se réjouissait de la libération provisoire d’un de ses cadres, l’ex-ministre Hubert Oulaye. L’information a été donnée par un communiqué publié le 9 juin 2017 et signé de son secrétaire général et porte-parole, Agnès Monnet.

Ce parti considère cela comme « un signe d’apaisement et de décrispation du jeu politique par le gouvernement. »
Cependant, le Fpi « demande au pouvoir d’aller encore plus loin ». Le parti de l’ex-Chef de l’État, Laurent Gbagbo, veut la libération de tous les « prisonniers politiques de la crise post-électorale ». En outre, le Fpi demande au pouvoir de faciliter le « retour de tous les exilés ivoiriens en vue d’une véritable réconciliation en Côte d’Ivoire. »

Source: Frat. Mat