Front Populaire Ivoirien | Injustement détenu à la Maca: Sam l’Africain reçoit la visite de l’OFFPI
Actualités » Vie des fédérations » Injustement détenu à la Maca: Sam l’Africain reçoit la visite de l’OFFPI
Injustement détenu à la Maca: Sam l’Africain reçoit la visite de l’OFFPI

La vice-présidente du Front populaire ivoirien (FPI), et secrétaire nationale de l’Offpi, Christine Konan, a conduit, samedi dernier, une délégation de son organisation à la Maca. Composée d’Abané Yvonne Bouabré, Yéhiri Valérie, Pulchérie Diop, toutes membres de la direction de l’OFFPI, cette délégation est allée rendre une visite de solidarité à Sam l’Africain, président de la Nacip, injustement incarcéré depuis plus de 2 mois par le régime d’Abidjan, pour ses opinions politiques.

Au sortir de cette visite militante et de solidarité, Christine Konan a expliqué que les femmes du FPI voulaient s’enquérir de l’état de santé et d’esprit de leur camarade de lutte Sam l’Africain «qui est un grand combattant de la liberté». «Il a toujours été du côté de ceux qui se battent pour que la démocratie s’installe en Côte d’Ivoire. Donc, il était important pour nous, en tant que femmes de l’opposition et militantes du Front populaire ivoirien, d’aller lui rendre visite. Nous lui avons adressé les salutations de tous les camarades du FPI», a commenté la patrone de l’OFFPI. Selon elle, Sam l’Africain a très bonne mine. Il n’a pas perdu sa bonne humeur. Il sait qu’il est en train de se battre pour ses frères et sœurs ivoiriens. La prison apparait pour lui comme une étape dans cette lutte.

Naturellement, Sam l’Africain était très heureux de cette visite militante. «Il nous a dit qu’il n’était pas étonné de voir les femmes du FPI, un parti allié au sien être à ses côtés. Il nous a dit qu’il n’était pas étonné que le FPI lui apporte soutien et solidarité. Il nous a demandé de dire merci au président Pascal Affi N’Guessan de l’aide qu’il lui apporte depuis son incarcération», a-t-elle fait observer. La délégation de l’OFFPI avant de prendre congés de l’illustre prisonnier, lui a fait don de quelques vivres. Ce que Sam l’Africain a fort apprécié. Il ne doute pas qu’il recouvrera la liberté sous très bientôt car les charges retenues contre lui ne résistent pas au droit.

Source : Notre Voie
Bruno Kouadio