Front Populaire Ivoirien | DÉCLARATION DU FPI RELATIVE AU PROJET D'ORGANISATION D'UNE PRÉTENDUE FÊTE DE LA LIBERTÉ À AKOURÉ LES 29 ET 30 AVRIL 2017.
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Vie des fédérations » DÉCLARATION DU FPI RELATIVE AU PROJET D'ORGANISATION D'UNE PRÉTENDUE FÊTE DE LA LIBERTÉ À AKOURÉ LES 29 ET 30 AVRIL 2017.
DÉCLARATION DU FPI RELATIVE AU PROJET D'ORGANISATION D'UNE PRÉTENDUE FÊTE DE LA LIBERTÉ À AKOURÉ LES 29 ET 30 AVRIL 2017.

Des militants du FPI se faisant passer pour des responsables du parti ont adressé des correspondances aux autorités publiques et coutumières en vue de les informer de ce que le FPI organiserait sa traditionnelle et statutaire fête annuelle de la liberté les 29 et 30 avril 2017 à Akouré, dans le département d'Alepe.

Ils ont, à cet effet, produit des pagnes, des T-Shirts et des gadgets à l'effigie du FPI.
Le FPI tient à informer les populations et les autorités que ces militants n'ont aucune qualité pour organiser l’évènement identifié ci-dessus.

La fête de la liberté, est un événement statutaire du FPI, inscrit à l’article 2 de son Statuts et Règlement intérieur. De ce fait, les agissements de ces militants, constituent un acte de faux et usages de faux et des délits d'usurpation de titres et de fonctions.

Ces actes d'insubordination et de défiance à l’autorité sont susceptibles de causer des troubles à l'ordre public et de semer la confusion dans l'opinion publique nationale. Ce type d’agissement, volontairement mal intentionnée, porte une grave atteinte à la sérénité des militants et cause un préjudice politique au FPI.

De ce fait, les autorités officielles du Front Populaire Ivoirien, dénoncent cette organisation qui n’a en réalité pour objectif que de tenter de déstabiliser la direction légale du Parti en laissant croire à l'opinion publique nationale et internationale que les dissidents sont les autorités légales du FPI.

En vue de faire respecter la légalité et interdire cette frauduleuse manifestation, le Président du FPI, le 1er ministre Affi N'guessan a adressé différents courriers respectivement, au ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, au préfet du département d'Alepe, au sous-préfet d'Oglhwapo, au Chef du village et au Président des jeunes d'Akouré et à M. Abou Drahamane Sangaré, le meneur de la dissidence au FPI.

En conséquence, le FPI :

- informe ses militants qu'il n'a pas décidé d'organiser une fête de la liberté à Akouré et qu'il a pris toutes les dispositions nécessaires pour qu'aucune fête au nom du FPI ne puisse s'y tenir ;

- demande aux populations et aux militants du FPI de ne pas s'associer à cette manifestation frauduleuse ;

- informe les militants que la fête de la liberté du FPI se tiendra en août 2017 après le congrès du Parti.

Abidjan le 24 avril 2017

Pour le FPI, la Secrétaire Générale, porte-parole du Parti.

Agnès Monnet.