Front Populaire Ivoirien | Crispation du climat politique: Affi N’Guessan « Il y a un manque de volonté politique du gouvernement »
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Vie des fédérations » Crispation du climat politique: Affi N’Guessan « Il y a un manque de volonté politique du gouvernement »
Crispation du climat politique: Affi N’Guessan « Il y a un manque de volonté politique du gouvernement »

Pascal Affi N’Gessan a déclaré, hier, qu’«il y a un manque de volonté politique du gouvernement » face aux revendications syndicales et la crispation du climat politique, ces derniers temps. Il a fait cette sortie, après une rencontre des responsables de l’Alliance des forces démocratiques (Afd) avec l’ambassadeur de Grande-Bretagne, en Côte d’Ivoire, Sem Josephine Gauld, à sa résidence, à Cocody les ambassades. 
Le président de l’Afd a indiqué que cette rencontre se situe dans la campagne auprès des chancelleries et les représentations diplomatiques aux fins de faire connaitre la position de l’opposition. « Nous sommes en campagne pour expliquer aux représentations diplomatiques, en Cote d’Ivoire notre analyse de la situation, notre appréciation du processus de réconciliation, de la question de la justice, des problèmes de réforme de l’armée et nos appréhensions par rapport à l’avenir. Pour nous ces problèmes continuent de se poser parce que le gouvernement manque de volonté politique. Pour que cette volonté politique soit affichée au plus haut niveau, il faut que nous continuions de nous battre pour la mise en place d’un gouvernement d’union et de transition. Il était bon que nous venions expliquer pourquoi nous militons pour cela. Parce que les représentations diplomatiques ont besoins de comprendre, ont besoin de connaître nos arguments », a soutenu le président du Front populaire ivoirien (Fpi). 

L’ambassadeur de la Grande-Bretagne s’est réjouie de la démarche qui lui a permis de comprendre beaucoup de choses. « Il nous a rendu visite aujourd’hui. Cela nous a donné l’opportunité d’échanger sur les questions générales des mutineries au mois de janvier; la situation sociale et économique du pays, actuellement», a-t-elle avancé.

La rencontre a duré de 17h10 min à 18h20 min, soit une heure. Pascal Affi N’Guessan avait à ses côtés, Sam l’Africain, président du Nacip, M. Blé Norlander, Mme Tia Monnet Bertine et bien d’autres personnalités de l’Afd. 

Notre Voie
César ébrokié