Front Populaire Ivoirien | SITUATION SOCIO-POLITIQUE / AFFI RECU PAR LA FRANCE ET LA CEDEAO
Flash Info
AFFI : "Dans la forme, « le père de la démocratie ivoirienne » nous a fait vivre un scénario digne des dictatures du siècle passé"               AFFI : "Je voudrais au nom du FPI et à mon nom personnel souhaiter la bienvenue sur sa terre natale au Président Laurent GBAGBO"               En réponse à ma demande d'audience, à ma volonté de dialogue en vue de l'unité du Fpi, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division (AFFI)              
Actualités » Vie des fédérations » SITUATION SOCIO-POLITIQUE / AFFI RECU PAR LA FRANCE ET LA CEDEAO
SITUATION SOCIO-POLITIQUE / AFFI RECU PAR LA FRANCE ET LA CEDEAO

Le président du Front populaire ivoirien (Fpi), Pascal Affi N’Guessan, par ailleurs président de l’Afd-Ci, continue d’échanger avec les Ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire sur sa proposition de mis en place d’un gouvernement d’union nationale et de transition. Il était ce mercredi 25 janvier, à la résidence de l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire puis au siège de la Cedeao, à Cocody.

Pascal Affi N’Guessan, Président du Front populaire ivoirien (Fpi):
« Par rapport à l’actualité politique, nous avons pris un certain nombre de positions sur la base de l’analyse que nous avons faite de cette situation. Il était important que nous la fassions partager à la communauté internationale. En l’occurrence, au représentant permanent de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest qui, comme vous le savez, a notamment à son agenda, la question de la paix et de la stabilité dans nos pays respectifs. Et solliciter la Cedeao, pour qu’elle puisse continuer à aider la Côte d’Ivoire, en prenant en compte cette position pour nous aider à construire une paix durable dans notre pays, à construire la démocratie et le progrès économique et social de notre pays. »

S.E.M Babacar Carlos MBAYA, représentant spécial du Président de la commission de la Cedeao:
« J’ai été heureux de recevoir le Premier ministre Pascal Affi N’Guessan. Je le remercie pour l’honneur qu’il nous a fait. J’ai écouté attentivement le message qu’il m’a confié à l’attention du président de la commission de la Cedeao. Comme il a dit, la paix, la stabilité, décemment pour la Cedeao. Décemment pour la Cedeao est une signification particulièrement importante pour la Commission. La Commission y travaille quotidiennement. C’est dans cette spirale que le message qu’il m’a confié sera transmis et qu’il sera analysé par ma hiérarchie. »

Source : Service Com FPI